govoit

Browse By

Quand le covoiturage pénalise la flexibilité des déplacements

10 septembre 2014
Le covoiturage véhicule l’idée de partage, de convivialité, d’insouciance et de liberté.Comment ces valeurs se traduisent-elles chez BlaBlacar, le leader du marché français ?

Examinons cela par le biais des commissions prélevées par BlaBlacar sur les trajets effectués par les covoiturés (Paiement et frais en cas de déroulement normal du trajet).

Que constate-t-on ?

  • Le montant prélevé comprend une commission fixe et une commission proportionnelle au montant versé aux covoitureurs
  • La commission fixe n’est en réalité pas fixe mais évolue, comme la commission proportionnelle, en fonction du délai entre le moment de la réservation et le moment du déplacement
  • La commission proportionnelle dépend aussi en compte le montant versé aux covoitureurs.

Approfondissons un peu la question en prenant un exemple chiffré.

  • Prenons quatre déplacements : 50, 100, 200 et 300 km (300 km étant distance moyenne des déplacements des utilisateurs de BlaBlacar).
  • Calculons la commission totale prélevée par BlaBlacar dans chacun de ces cas.
  • Comparons la part que représente la commission totale prélevée par BlaBlacar par rapport au montant versé aux covoitureurs (montant repris à la ligne « base (en €) ».

On obtient les informations suivantes :

Tableau 1 : pour un trajet de 50 km

distance du trajet (en km) 50
montant moyen versé au covoitureur (en€/km) 0.08
Moment de la réservation par rapport au départ >72h 48-72h 24 – 48h <24h
Commission fixe TTC (en €) 0.66 0.95 1.07 1.19
Commission proportionnelle TTC (en €] taux 7.92% 10.68% 11.88% 12.48%
base (en €) 4 4 4 4
Commission totale TTC (en €) 0.98 1.38 1.55 1.69
Part de la commission par rapport
au montant reçu par le covoitureur
24.42% 34.43% 38.63% 42.23%

Tableau 2 : pour un trajet de 100 km

distance du trajet (en km) 100
montant moyen versé au covoitureur (en€/km) 0.08
Moment de la réservation par rapport au départ >72h 48-72h 24 – 48h <24h
Commission fixe TTC (en €) 0.66 0.95 1.07 1.19
Commission proportionnelle TTC (en €] taux 7.92% 10.68% 11.88% 12.48%
base (en €) 8 8 8 8
Commission totale TTC (en €) 1.29 1.80 2.02 2.18
Part de la commission par rapport
au montant reçu par le covoitureur
16.17% 22.56% 25.26% 27.36%

Tableau 3 : pour un trajet de 200 km

distance du trajet (en km) 200
montant moyen versé au covoitureur (en€/km) 0.08
Moment de la réservation par rapport au départ >72h 48-72h 24 – 48h <24h
Commission fixe TTC (en €) 0.66 0.95 1.07 1.19
Commission proportionnelle TTC (en €] taux 7.92% 10.68% 11.88% 12.48%
base (en €) 16 16 16 16
Commission totale TTC (en €) 1.92 2.65 2.97 3.18
Part de la commission par rapport
au montant reçu par le covoitureur
12.05% 16.62% 18.57% 19.92%

Tableau 4 : pour un trajet de 300 km

distance du trajet (en km) 300
montant moyen versé au covoitureur (en€/km) 0.08
Moment de la réservation par rapport au départ >72h 48-72h 24 – 48h <24h
Commission fixe TTC (en €) 0.66 0.95 1.07 1.19
Commission proportionnelle TTC (en €] taux 7.92% 10.68% 11.88% 12.48%
base (en €) 24 24 24 24
Commission totale TTC (en €) 2.56 3.51 3.92 4.18
Part de la commission par rapport
au montant reçu par le covoitureur
10.67% 14.64% 16.34% 17.44%

Résumons les résultats obtenus sur un graphique.

chart

On observe clairement les conclusions à tirer.

1. La commission totale prélevée par BlaBlacar est comprise entre 10% et près de 45% de la somme versée aux covoitureurs

2. La part de la commission prélevée par BlaBlacar par rapport au montant versé aux covoitureurs est d’autant plus élevée pour les distances parcourues sont courtes.

BlaBlacar n’est donc assurément pas un service adapté aux déplacements des pendulaires.

La commission totale prélevée par BlaBlacar augmente fortement lorsque la réservation est proche de la date de déplacement.

BlaBlacar n’est donc assurément pas un service adapté aux déplacements urbains.

On peut concevoir que, à l’instar des compagnies d’aviation ou des chaînes hôtelières, BlaBlacar cherche à optimiser ses revenues en recourant au yield management.

Il convient cependant de relever que, à la différence des compagnies d’aviation et des chaînes hôtelières dont la capacité d’accueil est limitée respectivement au nombre de sièges d’un avion et au nombre de chambres d’un hôtel, la capacité de transport de BlaBlacar augmente au fur et à mesure des offres proposées par les covoitureurs.

Or, les covoitureurs n’étant pas pénalisés par le système de commission, ils transmettent souvent tardivement leurs offres apportant aussi, sa flexibilité au système.

Faire dépendre le montant des commissions prélevées (et en définitive le prix du voyage) du délai séparant le moment de la réservation et celui du déplacement ne se justifie pas techniquement et va même à l’encontre de la philosophie du covoiturage.

Il est malheureux que le leader du marché français du covoiturage entrave la flexibilité des déplacements.